ISR : phénomène de mode ou réel intérêt ?

  • Investissement Socialement Responsable

ISR : phénomène de mode ou réel intérêt ?

De la même façon que vous décidez comment dépenser votre argent quand vous consommez, vous pouvez choisir où le placer. En la matière, l’investissement socialement responsable a le vent en poupe car il permet d’allier placement et recherche de sens.

Cependant, malgré le caractère vertueux de cette approche, qu’en est-il de sa performance ?

Favicon

ESG, ISR : qu’est-ce qui se cache derrière ces acronymes ?

Ces deux sigles reviennent fréquemment lorsque l’on s’intéresse à l’investissement responsable. Si la finance solidaire et la finance de partage ne soulèvent aucune question, l’Investissement Socialement Responsable est une notion beaucoup plus floue. 

ESG pour critères extra-financiers

L’ESG (Environnement, Social et Gouvernance) correspond à des critères dit extra-financiers. Ces critères mesurent le comportement d’une entreprise au regard de l’environnement, du respect des valeurs sociales ou sociétales et de sa gouvernance. Chacun des 3 piliers de l’ESG est évalué pour donner lieu à une notation. 

Cette notation est, le plus souvent, réalisée par des agences spécialisées (Vigeo-Eiris, Ethifinance, Core Ratings, par exemple), qui la transmettent aux sociétés de gestion d’actifs. Ces dernières les intègrent dans leur processus de sélection de valeurs.

ISR : concept de développement durable pour les placements financiers

L’ISR (Investissement Socialement Responsable) est une forme de placement consistant à prendre systématiquement en compte des critères ESG en sus des indicateurs financiers traditionnels (bénéfice par actions, ratio cours sur bénéfice, dividendes, etc.).  Autrement dit, l’ISR est l’application du concept de Développement Durable aux placements financiers.

Favicon

Investir en suivant des critères ESG : quel avenir ?

La prise de conscience qu’une entreprise n’est plus pérenne au seul regard de ses profits est unanime. La sphère financière propose d’ailleurs de plus en plus de fonds « responsables » ou labellisés ISR.

Même si l’ISR reste encore confidentiel auprès des particuliers, nombre d’investisseurs institutionnels (caisses de retraite, complémentaires santés, fondations, associations) s’appuient sur les critères ESG avant d’investir. La loi sur la transition énergétique n’y est pas étrangère tout comme le risque de réputation de ces institutions. En effet, comment justifier un investissement sur le tabac quand on est un organisme de santé public ?

Investissement socialement responsable : une véritable prise de conscience

Thématique en plein essor (le Boston Consulting Group indique que les encours de l’investissement durable sont en hausse de 34% à fin 2018 par rapport à 2016) l’ISR se positionne comme un enjeu stratégique. Les dérèglements climatiques et leurs conséquences sur l’économie ainsi que les initiatives politiques et réglementaires modifient également notre façon d’investir. 

Il y a donc fort à parier que les encours de cette thématique vont encore progresser.

Favicon

Les portefeuilles investis suivant les critères ESG sont-ils performants ? 

Il y a peu, investissement responsable et performance boursière étaient antinomiques.  Aujourd’hui,  nombre d’acteurs financiers constatent qu’intégrer des critères ESG dans son portefeuille n’a pas d’incidence négative sur les rendements. Mieux encore, dans une étude menée pour la Lyxor Dauphine Research Academy, l’utilisation d’un filtre ESG a même amélioré la performance des portefeuilles. Par exemple, l’exclusion dans un portefeuille d’actions européennes de 50% des entreprises aux notes ESG les plus faibles, a apporté 2,3% par an de rendement supplémentaire sur 10 ans, tout en diminuant de 1,6% la volatilité.

Investissement socialement responsable : un moyen de diminuer le risque des portefeuilles ?

La performance d’un placement financier est étroitement liée à la prise de risque, surtout ces derniers temps. Intégrer dans sa stratégie d’investissement des critères ESG permet d’appréhender le risque d’une entreprise sur le long terme. En effet, au regard des tendances actuelles (climat, montée des inégalités, biodiversité, etc.) l’adaptation de leur modèle économique est nécessaire. 

Cependant, il ne faut pas oublier que tout investissement sur les marchés financiers comporte des risques. A l’image de l’année dernière où la baisse des marchés a touché l’ensemble des classes d’actifs, ISR compris.

Favicon

ISR : gare au greenwashing !

A l’instar des produits bio de la grande consommation, l’ISR peut prendre différentes formes. En effet, les stratégies d’investissement diffèrent. Certaines proposent d’appliquer des exclusions (ne pas investir sur certains secteurs comme le tabac, les armes, etc. ), d’autres de sélectionner des sociétés qui font les meilleurs efforts pour améliorer leur notation (best-effort) ou encore d’intégrer les entreprises qui, dans un secteur d’activité donné, obtiennent les meilleures notations (best-in-class). Certaines enfin, sélectionnent indépendamment du secteur d’activité les entreprises qui affichent les meilleures pratiques ESG (best in universe). Mais investir durablement ne se limite pas uniquement à sélectionner un score ESG, entre faut-il adhérer à la stratégie mise en place !

Pour sélectionner celle qui convient le mieux à votre projet d’investissement, n’hésitez pas à nous contacter.

2019-10-23T12:10:40+01:00 13 septembre 2019|Investir, Investir - Défiscaliser|